7 créateurs culinaires musulmans partagent les recettes d’iftar incontournables pendant le Ramadan

« `html

Célébrer le Ramadan autour de plats traditionnels : un héritage familial et culturel.

Introduction à l’importance du repas d’Iftar

L’Iftar, le repas de rupture du jeûne pendant le mois sacré du Ramadan, est bien plus qu’une simple occasion de se nourrir. Il symbolise un moment de convivialité, de partage et de gratitude. Pour de nombreux musulmans à travers le monde, les plats servis lors de ce repas portent une signification particulière, mêlant traditions culinaires et souvenirs familiaux.

Les Pakoras, un incontournable chez Sarah

Sarah, une blogueuse culinaire pakistanaise-canadienne basée à Toronto, évoque les pakoras préparés par sa mère comme étant un plat central de l’Iftar. Ces beignets, appréciés pour leur versatilité et leur capacité à rassembler les gens, symbolisent pour elle l’amour et l’effort transmis de génération en génération. Flour & Spice, le blog de Sarah, offre un aperçu de ces recettes simples et savoureuses qui marquent ses soirées de Ramadan.

La Bruschetta au fromage feta, une touche méditerranéenne par Anysé et Saleha

Anysé et Saleha, deux sœurs basées à Toronto, partagent une version rafraîchissante de la bruschetta, garnie de feta, évoquant les saveurs du Moyen-Orient. Cette adaptation d’un classique italien reflète la fusion culturelle présente dans leur cuisine d’Iftar, mêlant héritage persan et influences extérieures.

Les tourtes à la viande de Zahra, un mélange de cultures

Zahra, photographe culinaire et développeuse de recettes à Toronto, crée des plats nutritifs qui s’inspirent de ses traditions culturelles. Ses tourtes à la viande, épicées et croustillantes, sont un hommage à son héritage indien-punjabi et à sa vie au Canada, offrant un aperçu de la diversité culinaire du Ramadan.

Les pakoras de pommes de terre, une tradition chez Shayma

Shayma, développeuse de recettes et écrivaine culinaire, célèbre le Ramadan avec des pakoras de pommes de terre, rappelant son enfance à Nairobi et son héritage familial pakistanais, afghan et persan. Ces beignets, plongés dans un chutney de menthe-coriandre, sont une ode aux saveurs et aux souvenirs d’Iftar.

Le ragoût de gombo d’Amina, un plat de confort familial

Amina, ingénieure et blogueuse culinaire basée à Toronto, partage sa recette de bamya, un ragoût de gombo qui incarne le confort alimentaire arabe. Accompagné de riz aux vermicelles, ce plat est un pilier sur sa table d’Iftar, symbolisant l’amour et le partage familial. Hungry Paprikas offre un aperçu plus profond de ses recettes authentiques.

Les piyaju de Tasnim, une tradition bangladaise

Tasnim, enseignante en sciences et blogueuse culinaire basée à Toronto, perpétue la tradition de son enfance au Bangladesh en préparant des piyaju. Ces beignets de lentilles rouges, croquants et épicés, sont un rappel des Iftars de son enfance, soulignant l’importance de transmettre les traditions culinaires.

Conclusion

Le Ramadan, avec son Iftar, est une période riche en traditions et en partage culinaire. Les plats servis sont le reflet d’une mosaïque de cultures et d’histoires personnelles, unissant les gens dans un esprit de communauté et de gratitude. Ces recettes, transmises avec amour, sont une invitation à découvrir et à célébrer le patrimoine culinaire musulman.

Crédits

CBC: 7 Muslim food creators share the iftar recipes they turn to during Ramadan

Flour & Spice

Hungry Paprikas: Okra Stew

« `