Alcools et Spiritueux

Échanger Bordeaux pour le Kent : le changement climatique redéfinit les régions viticoles, selon une étude

« `html

Le changement climatique redéfinit la géographie viticole, favorisant les vignobles anglais au détriment des régions traditionnelles françaises et italiennes

Une récente étude publiée mardi souligne une évolution significative dans le monde de la viticulture en raison du changement climatique. Les vins anglais pourraient tirer profit au détriment des vignes françaises et italiennes, alors que le réchauffement planétaire modifie le paysage des régions viticoles traditionnelles. Cette transformation est attribuée à l’augmentation des vagues de chaleur et à des précipitations erratiques, susceptibles d’éradiquer les vignobles de la Grèce à la Californie d’ici 2100, tout en créant des conditions optimales pour la culture du vin au Royaume-Uni et dans d’autres régions improbables.

Des températures en hausse

Le degré de réchauffement global fera toute la différence. Si le réchauffement reste dans la limite de deux degrés Celsius par rapport aux moyennes préindustrielles, fixée par l’accord de Paris de 2015, la plupart des régions viticoles pourront survivre, mais devront s’adapter. Cependant, dans des scénarios de réchauffement bien plus sévères, la plupart des régions méditerranéennes pourraient devenir climatiquement inadaptées à la production de vin, révèle l’étude.

Adaptation et nouvelles opportunités

En réponse, certaines régions, comme celles du nord des États-Unis, pourraient voir leur potentiel de production de vin de qualité s’épanouir. La France, bien qu’elle ne soit pas le pays le plus exposé, et d’autres régions viticoles devront s’adapter en utilisant des variétés de raisins plus résistantes. Cependant, les experts mettent en garde contre le recours à l’irrigation, les vignes irriguées étant plus vulnérables à la sécheresse en cas de pénurie d’eau.

Le professeur Cornelis van Leeuwen, principal auteur de l’étude, souligne que le changement climatique transforme la géographie du vin, indiquant que des vignobles complètement nouveaux pourraient émerger aux latitudes et altitudes plus élevées, y compris dans les régions méridionales de la Grande-Bretagne, où la viticulture en est encore à ses débuts.

Les défis de l’adaptation

L’adoption de variétés de raisin plus résilientes comme le Grenache pour les rouges ou le Chenin pour les blancs est une stratégie d’adaptation envisageable. Les chercheurs soulignent l’importance d’une approche holistique pour faire face aux changements, en évitant notamment de diriger des ressources aussi précieuses que l’eau vers des cultures déjà robustes.

En conclusion, le climat de demain façonnera les vignobles du futur, avec des gagnants et des perdants. Ceux qui adoptent une stratégie d’adaptation proactive pourraient non seulement survivre mais prospérer dans ce nouvel environnement viticole mondial.

Crédits

Article basé sur l’étude publiée dans Nature Reviews Earth & Environment par Cornelis van Leeuwen et les données fournies par Science X.

« `

Marc du 37.fr

Bienvenue ! Je suis Marc, Lyonnais de naissance et passionné de gastronomie. Je partage depuis mon blog mes recettes, mes dégustations, découvertes et bonnes adresses. N'hésitez pas à vous rendre sur Facebook pour être au courant des derniers articles.

Publicité

Bienvenue sur Le 37.fr, le Blog qui parle de Bouffe !

Au 37.fr, nous souhaitons vous apporter des informations « fraîches » sur les aliments, épices, condiments, visibles ou invisibles de notre quotidien.

Plus qu’un énième blog sur les bienfaits de bien manger, nous souhaitons apporter notre touche EPICURIENNE, parce qu’une bonne bouffe, c’est aussi avec un bon verre, et qu’une bonne bouteille se réalise avec de bons aliments.

Bonne route.