Recul des exportations françaises de vins et spiritueux en raison de la baisse américaine en 2023

Les exportations françaises de vins et spiritueux ont connu une baisse significative en 2023

En 2023, les exportations françaises de vins et spiritueux ont enregistré un recul notable par rapport à leur sommet post-COVID, impactées par l’inflation qui a ralenti la demande des consommateurs. Aux États-Unis, principal marché pour ces exportations, la liquidation des stocks par les distributeurs a entraîné une baisse marquée. Selon la Fédération des exportateurs de vins et spiritueux de France (FEVS), bien que le secteur ait connu un « atterrissage en douceur », cette diminution souligne la vulnérabilité du marché aux fluctuations économiques et politiques mondiales.

Répercussions sur le marché américain et chinois

En 2023, la situation économique défavorable aux États-Unis et en Chine a pesé lourdement sur le marché des vins et spiritueux français. Aux États-Unis, la baisse de 22% des importations françaises, principalement due au déstockage, a significativement impacté le secteur. En Chine, malgré la fin des restrictions liées au COVID-19, l’augmentation espérée de la demande n’a pas eu lieu, avec une baisse de plus de 6% des importations françaises. Cependant, la réouverture des bars et des restaurants a favorisé une légère hausse des ventes de spiritueux, notamment de cognac.

L’incertitude politique et économique de 2024

Le futur des exportations françaises de vins et spiritueux en 2024 reste incertain, face aux fluctuations économiques et politiques. Une lueur d’optimisme réside dans la fin anticipée de la phase de déstockage aux États-Unis. Néanmoins, des risques demeurent, comme l’enquête antidumping de la Chine sur le brandy européen et la possibilité du retour de Donald Trump à la présidence des États-Unis, qui pourrait réintroduire des taxes sur les vins européens.

La nécessité du soutien gouvernemental

Face à ces défis, l’appel à un soutien accru de la part des autorités est plus pressant que jamais. La performance à l’exportation des vins et spiritueux français ne doit pas être considérée comme acquise. L’industrie requiert une attention et un soutien constants pour naviguer dans l’incertitude mondiale et maintenir sa compétitivité sur le marché international.

Conclusion

Les exportations françaises de vins et spiritueux traversent une période de turbulence, marquée par des défis économiques et politiques. L’industrie doit s’adapter rapidement et efficacement pour surmonter ces obstacles. Un soutien gouvernemental fort et des stratégies d’adaptation proactive seront essentiels pour assurer l’avenir du secteur.

Crédits

Sources utilisées pour cet article :