Recettes de Cuisine

Une célébration hivernale : la chaudrée de moules à la québécoise

« `html

La recette de chaudrée de moules à la québécoise est un hommage chaleureux à l’hiver, tirée du livre « Roast Figs, Sugar Snow » de Diana Henry. Ce plat consistant mélange moules, poissons et légumes, offrant ainsi un repas complet et réconfortant. Inspirée des traditions culinaires hivernales, cette recette est une célébration de la saison froide, mettant en avant la richesse des produits de la mer et la capacité des plats mijotés à réchauffer le corps et l’âme.

Une tradition culinaire adaptée au Québec

La chaudrée de moules à la québécoise s’inscrit dans une longue tradition de plats réconfortants, typiques des mois d’hiver. Ce plat, qui tire son origine du livre de Diana Henry, célèbre l’abondance des produits de la mer disponibles au Québec, tout en intégrant des ingrédients locaux tels que le cidre sec et les pommes de terre. La recette combine la douceur des moules avec la texture riche de la crème et la saveur terreuse des légumes, créant ainsi un mélange harmonieux de goûts.

Les ingrédients clés

Pour réaliser cette chaudrée, vous aurez besoin de 2 livres (1 kg) de moules, de 2 tasses (500 mL) de cidre sec dur, de 2 cuillères à soupe (30 mL) de beurre, de 2 poireaux finement tranchés, d’environ 1 livre (500 g) de pommes de terre, pelées et coupées en morceaux, ainsi que de 7 cuillères à soupe (100 mL) de crème épaisse et de 1 livre (500 g) de filet de morue sans peau, coupé en morceaux. Un filet de jus de citron frais et du persil plat haché viennent parfaire ce plat.

Préparation et conseils

La préparation de cette chaudrée commence par le nettoyage minutieux des moules, suivi de leur cuisson dans le cidre. Pendant ce temps, les légumes sont sautés dans du beurre, puis mijotés avec le cidre et le jus des moules pour créer un bouillon riche et savoureux. La crème et la morue sont ajoutées en fin de cuisson, avant de servir le plat bien chaud, garni de persil frais. Ce processus, bien que simple, nécessite une attention particulière au nettoyage des moules et au timing de cuisson pour assurer la tendreté de la morue et la saveur optimale du bouillon.

Pour une touche d’authenticité et de profondeur supplémentaire, n’hésitez pas à visiter les marchés locaux pour vous procurer des moules fraîches et de la morue de qualité. L’utilisation de cidre québécois sec ajoute également une dimension locale unique au plat.

La chaudrée de moules à la québécoise est plus qu’un simple repas ; c’est une expérience culinaire qui réchauffe le cœur et l’âme, parfaite pour rassembler famille et amis autour de la table lors des froides soirées d’hiver.

Credits

Pour plus d’informations sur cette délicieuse recette, consultez l’article original sur Elliot Lake Standard et découvrez d’autres inspirations culinaires de Diana Henry. Pour en savoir plus sur Diana Henry et son travail, visitez son site officiel.

« `

Marc du 37.fr

Bienvenue ! Je suis Marc, Lyonnais de naissance et passionné de gastronomie. Je partage depuis mon blog mes recettes, mes dégustations, découvertes et bonnes adresses. N'hésitez pas à vous rendre sur Facebook pour être au courant des derniers articles.

Publicité

Bienvenue sur Le 37.fr, le Blog qui parle de Bouffe !

Au 37.fr, nous souhaitons vous apporter des informations « fraîches » sur les aliments, épices, condiments, visibles ou invisibles de notre quotidien.

Plus qu’un énième blog sur les bienfaits de bien manger, nous souhaitons apporter notre touche EPICURIENNE, parce qu’une bonne bouffe, c’est aussi avec un bon verre, et qu’une bonne bouteille se réalise avec de bons aliments.

Bonne route.