Le pionnier du cabernet californien, warren winiarski, s’éteint à 95 ans

Le 24 mai 1976, une soirée qui aurait pu passer inaperçue pour les Winiarski, propriétaires du Stag’s Leap Wine Cellars, a changé à jamais la perception mondiale des vins californiens. Une dégustation à Paris consacrait leur cabernet sauvignon de 1973, battant les plus grands crus français. Cet événement, relaté par George M. Taber dans l’article « Judgment of Paris », a marqué un tournant décisif pour le vin californien, offrant une crédibilité internationale inattendue.

L’impact inattendu de la dégustation de Paris

Le 24 mai 1976, un événement historique dans le monde du vin a eu lieu à Paris : une dégustation comparant des vins californiens à des vins français de renom. Parmi les participants, le cabernet sauvignon de 1973 de Stag’s Leap Wine Cellars, une cave alors inconnue, a remporté la première place. Les propriétaires, Warren et Barbara Winiarski, étaient loin de se douter de l’importance de cette victoire lorsqu’ils en ont été informés par un ami en France.

Ce n’est qu’après la publication de l’article de George M. Taber, « Judgment of Paris », dans Time Magazine que l’ampleur de l’événement s’est révélée. « L’impensable s’est produit : la Californie a vaincu toute la Gaule », écrivait M. Taber, propulsant ainsi les vins californiens sur la scène internationale.

Les débuts modestes des Winiarski

Pour Warren Winiarski, cette victoire était un tournant. En 1964, alors professeur passionné de vin à l’université de Chicago, lui et sa femme ont quitté le monde académique pour s’installer dans la Napa Valley. Avec peu de ressources, ils ont rejoint la Chateau Souverain pour apprendre les rudiments de la viticulture et de la vinification.

Malgré des débuts difficiles, notamment l’échec de leur premier vignoble sur Howell Mountain, leur persévérance a payé. En 1970, Warren a trouvé le site idéal à Stag’s Leap pour créer son propre vin, en mettant l’accent sur l’équilibre, l’harmonie et l’élégance plutôt que sur la puissance.

La reconnaissance mondiale et l’expansion

Après la victoire à Paris, Stag’s Leap est devenu un leader de la Napa Valley, attirant les touristes et les connaisseurs du monde entier. Warren Winiarski a étendu ses vignobles et augmenté sa production de manière significative, passant de 1 800 caisses de vin en 1973 à 150 000 en 2006.

En 2007, à l’âge de 78 ans et sans successeur familial, il a vendu le domaine pour 185 millions de dollars. Aujourd’hui, les millésimes actuels de la bouteille de 6 dollars qui a remporté la dégustation se vendent environ 250 dollars.

Les contributions et l’héritage de Warren Winiarski

Après la vente de son domaine, Warren Winiarski a continué à cultiver des raisins et à s’engager dans la philanthropie. Il a fait d’importantes contributions au Smithsonian Institution et au St. Michael’s College, où il a enseigné dans le programme d’été des classiques. En 2019, il a été honoré par le Smithsonian pour ses contributions à la vinification américaine.

Warren Winiarski laisse un héritage durable dans le monde du vin, illustrant comment une passion combinée à une vision claire peut transformer une industrie. Comme il le disait lui-même : « Vous avez toujours ce rêve de faire votre propre chose. En rétrospective, c’était une chose extrêmement imprudente. Mais nous avons surfé sur la vague. Oui, j’avais tout planifié, mais je ne pouvais vraiment pas prévoir ce qui allait se passer. »

Crédits

Sources utilisées pour cet article :