Voyagez avec goût : 10 cocktails pour explorer le monde

Les cocktails peuvent être bien plus qu’une simple boisson ; ils peuvent évoquer des paysages, des monuments et des ambiances spécifiques à chaque pays. Arthur Carpentier, mixologue à l’Hôtel Parc Beaumont Pau, nous montre comment les saveurs locales et les techniques de mixologie peuvent rendre hommage au patrimoine de dix pays différents. De la Limonaia italienne avec son glaçon incliné rappelant la Tour de Pise, à l’Oasis marocaine imitant les dunes du Sahara, chaque cocktail est une invitation au voyage.

Quand les nationalités s’invitent dans les cocktails

Comme en cuisine, en matière de mixologie, « chaque pays possède son savoir-faire ». Pour mettre à l’honneur le patrimoine de dix pays du monde, les cocktails présentés sont tous « représentatifs d’une destination, avec des saveurs propres aux produits locaux de chacun ». Alors, comment faire écho à une destination à travers un cocktail ? « Il suffit de le travailler de sorte à rappeler un paysage, un monument, une ambiance. Dans La Limonaia italienne, le glaçon est tout aussi incliné que la Tour de Pise par exemple. L’Oasis marocaine (un mocktail), imite, quant à elle, les dunes du Désert du Sahara. »

© Presse / Arthur Carpentier, mixologue à l’Hôtel Parc Beaumont Pau (du groupe hôtelier MGallery)

Revisiter les classiques

« La Limonaia italienne est le parfait exemple de la revisite des cocktails classiques ». Tel un Spritz italien, « le traditionnel Aperol laisse place à du Martini Bianco et on ajoute à cela du Prosecco pétillant, grand classique italien. Pour apporter une touche de fraîcheur, un Cordial d’agrumes complète le cocktail. Nous ajoutons une feuille de basilic fraîche en garniture ! ». 

Avec ou sans shaker, les techniques de préparation des cocktails

On connaît le fameux shaker, ce grand gobelet que les barmans secouent de manière presque chorégraphiée. Saviez-vous que son utilisation n’est pas indispensable à la préparation de tous les cocktails ? Pour cause, il existe trois manières de réaliser un cocktail : la technique « directe », c’est-à-dire que l’on compose directement le cocktail dans le verre qui servira à la dégustation. La technique « shaker », qui consiste à préparer le cocktail dans un shaker, par secousses pour bien lier les ingrédients, avant de verser le tout dans le verre. Enfin, la technique du « mixing glass », similaire à celle du shaker, concerne l’utilisation d’un « verre à mélanger », où l’on mélangera les ingrédients à part, à l’aide d’ustensiles, puis en versant la préparation dans le verre de dégustation. 

Quels ustensiles remplacent le matériel à cocktail ?

Pour préparer un cocktail, un équipement s’impose. Un shaker sert à mélanger et refroidir les ingrédients au contact de la glace (ou non) pilée ; un filtre pour verser la préparation sans morceaux de glace pilée ou fruits ; un pilon pour écraser et décupler les parfums ; et un doseur pour bien sûr quantifier l’alcool, les liqueurs et sirops. Si vous n’avez pas le « kit à cocktails » à la maison, pas de panique, faites avec les moyens du bord. Le shaker se remplace aisément par une gourde ou pot à confiture, le filtre par un tamis, le pilon par une cuillère en bois, et le doseur par un coquetier ou verre à shot.

Crédits